Close

Catégories de Blog

Derniers Posts

Choisir un drone approprié pour débuter est une étape capitale pour prendre un bon départ.
le jan 13, 2022 | par Eye4i
Explication des formats, des normes et des sigles régissants le monde des cartes mémoires, accompagné de nos trucs et...
le déc 14, 2021 | par Eye4i
Choisir des moteurs appropriés pour mini drone et tiny whoop et éviter les pièges
le déc 5, 2021 | par Eye4i

Comment choisir sa carte SD

Posté le: déc 14, 2021 | Auteur: Eye4i | Catégories: Conseils et astuces

Explication des formats, des normes et des sigles régissants le monde des cartes mémoires, accompagné de nos trucs et astuces pour choisir la carte SD qui correspond à vos besoins.

Comment choisir sa carte SD

Appareils photos, smartphones, caméras, la liste de périphériques l’utilisant est longue... Accessoire indispensable pour la photo, la vidéo et toute sorte de stockage de données, la carte mémoire se trouve au cœur de quasiment tous nos appareils électroniques. Principalement utilisée pour de la sauvegarde amovible, entendez par là de pouvoir sauver sur un appareil, copier sur un autre et ensuite utiliser ces fichiers, il en existe de toutes sortes, de toutes marques, avec tout un tas de logos et de normes aussi nombreuses qu’incompréhensibles. Nous allons tenter de les décrypter par ordre d’importance pour vous permettre de choisir la carte mémoire adaptée à vos besoins. A noter, que tous les sigles ne se retrouvent pas sur toutes les cartes… Ce serait trop simple sinon, non ? En outre, nous ajouterons quelques conseils et recommandations pour éviter autant de déconvenues que possible.

Le format

Types de cartes mémoire

Tout d’abord, parlons format pour éliminer le futile et se concentrer sur l’utile. Il existe deux grandes familles de cartes mémoires : la carte CF et la carte SD. Pas de changement significatif, excepté le format :
  • La carte CF, pour Compact Flash, est une carte plus grande et plus performante, bien que les cartes SD haut de gamme soient proches de leur niveau. Destinées à des appareils réflex très haut de gamme, elles visent un public professionnel et sont compatibles avec un matériel très coûteux, dans des objectifs bien précis. La photographie de sport par exemple.
  • La carte SD, pour Secure Digital, est plus petite et convient à la majorité de nos appareils. C’est le format le plus répandu. Dans la suite de cet article, nous nous concentrerons donc exclusivement sur les cartes SD.
Les sous-familles de cartes SD sont, par ordre de grandeur, la carte SD elle-même, la carte mini SD et la micro SD. Aucune différence à part la taille. Il conviendra de choisir le modèle adapté à votre appareil. De plus en plus, seule le carte mémoire micro SD est utilisée pour l’enregistrement. Avant tout pour une question de taille. De plus, ces cartes sont quasiment toutes vendues avec un adaptateur pour permettre le transfert sur n’importe quel support. En cas de besoin, un lecteur de carte SD est disponible sur notre site pour lire n'importe quel format de carte SD sur votre port USB. Évitez au maximum d’utiliser les adaptateurs lors de l'enrengistrement, afin de s’assurer un minimum de problèmes potentiels.

Les capacités de stockage

SD capacity

Les sigles y étant relatifs tout d’abord : ce sont ceux non floutés sur l’illustration ci-dessus.

  • HC pour High Capacity. Indique une capacité de stockage allant de 4 à 32 Go. Lorsqu’il est remplacé par XC, pour eXtended Capacity, la carte aura un espace de stockage de 64 Go ou plus. Utilisé pour une compatibilité qui n’est plus au goût du jour, nous vous recommandons de vous concentrer exclusivement sur le sigle qui suit, exprimé en gigas. Dans le doute, pour vos vieux appareils, vous pouvez contrôler leur compatibilité avec la norme SDHC dans le manuel ou dans les spécifications techniques.
  • 32 GB pour 32 GigaByte. Indique la capacité maximum de stockage en GB. C’est la valeur à regarder pour faire votre choix de capacité de mémoire.


Toutes les capacités sont disponibles, jusqu’à 512 GB, mais les prix sont exponentiels. Il convient donc de choisir une capacité adaptée à vos besoins, au risque de perdre de l’argent. Avec le budget résiduel, mieux vaut acheter une seconde carte pour avoir plusieurs jeux de cartes en cas de défaillance de l’une d’entre elles. Prévoyez toutefois de ne jamais les remplir au maximum de leur capacité, pour assurer le coup : tout appareil électronique travaillant avec une petite portion de mémoire libre pour ses calculs internes.

Quelques tableaux indicatifs ci-dessous pour vous aider dans le choix de la capacité qui vous sera nécessaire. Il s’agit de valeurs moyennes, les nombres peuvent légèrement varier en fonction de vos réglages et du périphérique de prise de vue. Pour de la prise de photo, il sera également capital de choisir si vous préférez prendre des photos en JPG ou en RAW, le stockage nécessaire étant drastiquement différent.

Photos en format JPG

Capacités /Définitions

4 Go8 Go16 Go32 Go64 Go
16 MP65013002600520010400
20 MP5501100220044008800
24 MP450900180036007200
36 MP15030060012002400

Tableau ci-dessus : pour des photos prises en format JPG. En vertical, la capacité maximale de la carte mémoire SD, en horizontal, la définition de l’appareil photo et dans les cases, le nombre de photos pouvant être stockées.

Photos en format RAW

Capacités /Définitions

4 Go8 Go16 Go32 Go64 Go
16 MP13527054010802160
20 MP12525050010002000
24 MP1152304609201840
36 MP851703406801360

Tableau ci-dessus : identique au précédent, mais pour des photos au format RAW.

Vidéo

Capacités /Définitions

4 Go8 Go16 Go32 Go64 Go
HD - 720p
0:30h1:00h2:00h4:00h8:00h
Full HD - 1080p
0:20h0:40h1:20h2:40h5:20h
4k - 2160p
0:05h0:15h0:30h1:00h2:00h

Tableau ci-dessus : pour de la vidéo. En vertical, la capacité de la carte mémoire, en horizontal, la définition (ou résolution) de la vidéo et dans les cases, la durée d’enregistrement maximale pouvant être stockée.

Notre recommandation : calculez votre usage journalier, ajoutez environ 30% et prenez plusieurs cartes de cette capacité pour en changer tous les jours. Ainsi, vous serez confortable au quotidien et, en cas de problème, vous ne perdrez qu’un seul jour d’images.

Les classes

SD class

Le sigle représentant la classe est le seul non flouté ci-dessus : le 10 entouré d’un cercle incomplet. Il ne prend que des valeurs paires, jusqu’à 10… Sauf le 8, pour une raison qui nous échappe.

Il s’agit d’une catégorie de vitesse de transfert minimum garantie. Plus le chiffre est élevé, plus la carte sera rapide, par exemple :

  • Une classe 4 aura un débit théorique minimal de 4Mo/s en écriture et en lecture.
  • Une classe 10 aura un débit théorique minimal de 10Mo/s en écriture et en lecture.

Au vu des contraintes actuelles, une classe 10 est à considérer comme un standard et vous permettra un confort suffisant pour les activités classiques de prise de vue. Parfaitement adapté au Full-HD, une qualité vidéo supérieure au 4k requerra de vous intéresser aux critères suivants.

Notre recommandation : c’est la norme la plus synthétique et importante de toutes. Ne considérez que les classes 10. Et si vous comptez filmer en 5k ou 8k, il vous faut impérativement lire la suite.

Les vitesses

SD speed

Il s’agit de tous les sigles non floutés sur l’image ci-dessus… Et il y en a un certain nombre, mais vous allez voir que certains nous intéressent plus que d’autres, à commencer par le premier cité.

Son sigle est le V accompagné d’un chiffre. V30 sur la carte SanDisk dans l’exemple. Il s’agit de la vitesse d’enregistrement vidéo minimum garantie, créé en réponse à l’augmentation constante des résolutions vidéo du marché. Important donc pour ceux qui veulent filmer en haute qualité. Quelques exemples :

  • Les V6 et V10 sont identiques aux classes 6 et 10 expliquées ci-dessus : leur vitesse d'enregistrement vidéo minimal est respectivement de 6 et 10 Mo/s.
  • V30 : vitesse d’enregistrement minimale garantie de 30Mo/s. L’idéal pour un confort total d’enregistrement en 4k.
  • Les V60 et V90 sont à utiliser uniquement pour les enregistrements en 8k. Ils représentent une vitesse d’enregistrement de respectivement 60 et 90 Mo/s.

Notre recommandation : si vous ne comptez pas utiliser la vidéo ou si vous filmez d’une qualité inférieure au 4k, alors cette norme vous est inutile. Si vous souhaitez filmer en 4k, vous pouvez vous poser la question de choisir un V30, dépendant de votre budget et de vos réglages. Au delà, les normes V60 et V90 ne seront à considérer que si vous planifiez de filmer en 8k.

La capacité, la classe et la vitesse d’enregistrement que nous venons de voir, sont les trois normes les plus importantes à comprendre. Les suivantes sont expliquées à titre indicatif, mais ne changeront pas la qualité de vos prises de vues.

Le prochain sigle est celui exprimé en MB/s. 95MB/s sur la carte Lexar dans notre exemple. Il s’agit de la vitesse maximale de lecture. Sachant que la vitesse de lecture est un paramètre moins important que la vitesse d’écriture, cette norme ne nous intéresse pas. Par exemple, lorsque vous transférez vos prises de vues sur l’ordinateur : confortable d’aller vite, mais vous n’êtes pas à 10 secondes près. Notez également que la vitesse de lecture sera toujours plus élevée que la vitesse d'écriture.

Dans le même registre nous avons parfois un multiplicateur : 633x sur la carte Lexar de notre exemple ci-dessus. Il s’agit d’une invention étrange pour exprimer la vitesse de lecture en multiple de 0.15 Mo/s. Redondant avec le point précédent, qui n’était déjà pas intéressant lui-même. Et plus compliqué en plus. Pour connaître la vitesse maximum de lecture en Mo/s, il convient donc de multiplier 0.15 avec 633 (0.15 X 633 = 95 Mo/s).

Le sigle U avec un 3 à l’intérieur sur notre exemple. U pour UHS, qui signifie Ultra High Speed. C’est le bus de transfert et cette norme représente la vitesse de lecture / écriture. Redondant avec la vitesse minimum d’enregistrement vidéo.

  • La classe U1 : 10 Mo/s en lecture / écriture.
  • La classe U2 : 20 Mo/s en lecture / écriture.
  • La classe U3 : 30 Mo/s en lecture / écriture.

Le chiffre romain maintenant. I (1) sur nos exemples. Placé en dessous de V30 sur la carte SanDisk et à gauche du U3 pour la Lexar. Il s’agit de la génération d’UHS, de l’interface bus : il existe les générations 1, 2 et 3. En toute logique, chacune étant meilleure que la précédente. La classe et la vitesse minimum d’enregistrement vidéo restent des critères suffisants pour choisir votre carte et celle-ci peut être considérée comme uniquement informative.

A1 sur nos exemples. Il peut prendre les valeurs A1 ou A2 et représente la vitesse en lecture/écriture pour les applications mobiles. Utile donc pour garantir la performance des applications d’un smartphone ou d'une tablette utilisant une carte SD pour les stocker par exemple. Le A2 est plus rapide que le A1.

Notre recommandation pour les amateurs de prises de vue : pour la vitesse, ne tenez compte que de la classe et de la vitesse d’enregistrement minimum garantie.

Le formatage

SD format

Il est important de formater sa carte avant chaque nouvelle utilisation. Veillez toutefois à avoir sauvegardé son contenu auparavant. Privilégiez de formater sur l’appareil que vous allez utiliser. Car formater ne veut pas seulement dire tout effacer, il s’avère que l’arborescence de dossiers et les fichiers systèmes sont également préparés à ce moment-là. Vous éviterez ainsi toute potentielle déconvenue pouvant y être relative.

Nos cartes SD

Nous avons déjà fait le tri pour vous. Dans notre boutique, vous ne trouverez que des cartes de classe 10. Il vous suffira donc de vous concentrer sur la capacité de stockage et la vitesse d’enregistrement vidéo.

Voir nos cartes SD

Thank you

Retour d’expérience, remarques, questions, corrections, etc… ? N'hésitez pas à nous envoyer un mail à l’adresse support@eye4i.ch ou à commenter notre post Facebook. Nous nous ferons une joie de vous aider ou de nous améliorer.

Close